Le 06 avril 2016,

La nouvelle est tombée hier, Alexandre de Juniac s’est vu offrir le poste de Directeur Général de IATA et démissionnera donc de son poste de Président du Groupe AFKL en juillet prochain.

Ainsi, à tous ceux qui rêvaient de lui couper la tête, Alexandre De Juniac adresse un provocant pied de nez, d’aucun diraient même un dernier bras d’honneur.

Ce départ est préparé sans doute depuis des semaines sinon des mois par l’intéressé, dans le plus grand secret et sans que personne n’ait rien vu venir.

Alexandre De Juniac met donc tout le groupe AFKL, et les pouvoirs publics, devant le fait accompli. Il tire sa révérence et continue sa trajectoire personnelle…

Situation inhabituelle dans un groupe de la taille d’AFKL : soit le patron est débarqué, à la manière de ce qui est arrivé à PH Gourgeon, soit il part de lui-même après avoir pris le temps de préparer sa succession.

Nul doute que cet épisode va encore consterner un peu plus nos partenaires néerlandais.

Ce départ annoncé hier laisse peu de temps pour trouver un remplaçant. En effet, il serait de bon aloi que le groupe puisse faire connaître le nom du successeur lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 19 mai.

Les grandes manœuvres ont donc commencé dans les officines de placement de Cadres Dirigeants et dans les ministères. Et chacun de spéculer sur tel ou tel nom…

Pour la CFDT, ce départ un peu cavalier aura au moins le mérite de “dépolluer le débat interne”, tant Alexandre De Juniac cristallisait sur son nom, bons nombres d’aigreurs.

Mais les sujets de fond, n’en doutons pas, survivront au départ d’Alexandre De Juniac et atterriront sur le bureau du futur patron du Groupe AFKL.

Et pour les salariés d’Air France, la vie continue…

 

Obtenir l'article en PDF