Qu’est-ce que les dirigeants, et même les syndicats PNC HOP maintenant, ont-ils contre les PNC ex-BritAir?

Déjà, depuis 2013, les PNC ex-BritAir subissent de plein fouet une destruction des conditions de travail et la dégringolade salariale. Si aujourd’hui, certains PNC s’en sortent, pour d’autres c’est encore difficile à sortir la tête de l’eau.

Comme si ce n’était pas assez, en décembre dernier, la direction a décidé de payer les PNC de la façon suivante:

  • Le SMMG de décembre aux UHV des ex-conventions, 68 UHV pour les ex-YS et ex-AN puis 55 UHV pour les ex-DB.
  • Les heures effectuées en décembre au delà de la 55ème aux UHV de la nouvelle convention.

Un PNC, ex-YS et ex-AN, qui a effectué en décembre 75 heures, était payé un SMMG de 68 UHV, puis de 64 à 72 en heures complémentaires, puis au delà en heures supplémentaires. Les 4 heures de la 65ème à la 68ème incluse ont été payées, donc 2 fois.

En revanche, un PNC ex-DB, qui a effectué en décembre 75 heures, était payé un SMMG de 55 UHV, de 64 à 72 en heures complémentaires, puis au delà en heures supplémentaires. Les 9 heures de la 56ème à la 64ème incluse n’ont pas été payées.

En commission de suivie d’accord, nous avons réclamé le paiement de ces 9 heures “volées” aux PNC ex-DB. La direction refuse, et incroyable mais vrai, les autres syndicats PNC (SNPNC, CGT et UNAC) ne soutiennent pas cette réclamation.

Ça va être long, mais nous n’avons plus le choix. Nous allons donc mettre en place une procédure juridique, afin de récupérer ce qui nous revient de droit.

Robertus Epskamp Ung

Délégué Syndical UNPNC